ails

Historique / Composition

Historique

La provenance de l'ail reste assez floue car plusieurs pays s'attribuent son origine. Il semblerait pourtant que ce soit à partir des vastes plaines à l'Est de la mer Caspienne, aujourd'hui les Républiques fédérées du Kazakhstan, Ouzbékistan et Turkménistan, que l'ail fut répandu en Europe et en Asie. Aujourd'hui encore, on y trouve de l'ail poussant à l'état sauvage.

La grande facilité à cultiver l'ail, qui pousse aussi bien en climat tempéré qu'en climat chaud, lui a permis de se développer facilement.

Reconnu dès les balbutiements de l'humanité comme une plante aux nombreuses vertus, il fut utilisé pour la force et la protection contre certaines maladies qu'il offre à ses consommateurs.

Dans l'Egypte ancienne, l'ail était très utilisé, il était distribué avec du pain aux bâtisseurs de pyramides. Ces ouvriers n'hésitaient pas à refuser de travailler si les rations en étaient diminuées. On en retrouve par ailleurs sur les sarcophages des pyramides. L'ail s'utilisait également pour la momification, et était reconnu pour son action contre les piqûres d'insectes, mais aussi contre les morsures de serpents et de scorpions.

Les romains ont contribué à la diffusion de l'ail dans toute l'Europe de l'Ouest. Très apprécié par le peuple, il était entre autres distribués aux soldats, leur petit déjeuner se composait souvent de pain frotté d'ail. Par contre les classes supérieures ne l'appréciaient guère, Horace n'appréciant pas sa forte odeur, n'hésitait pas à le qualifier de vulgaire.

Chez de nombreux peuples, l'ail était considéré comme ayant le pouvoir de repousser le mal: les sorcières, les voleurs, les envieux et même le diable. On pendait au-dessus de la porte d'entrée quelques têtes d'ail pour repousser l'indésirable. L'utilisation la plus connue étant évidemment son action contre les vampires.

Certains peuples s'en servaient également comme protection contre les épidémies, notamment la peste, la lèpre et la grippe. Ceci grâce à la propriété antiseptique de l'ail. Les personnes les plus exposées à ces épidémies comme les médecins et les moines en consommaient régulièrement. Cependant, lors de la peste de Londres, en 1608, il fut tout de même boudé par les riches, à cause de son odeur trop forte.

La vertu la plus souvent citée de l'ail est son action antiseptique, l'allicine (essence contenue dans l'ail) bloque deux groupes d'enzymes présentes dans les bactéries, ce qui a un rôle inhibiteur sur les gênes pathogènes, sans toutefois les détruire. Des études actuelles montreraient que l'ail serait efficace en ce qui concerne la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Valeurs nutritives pour 100g

Glucides 24,5g
Protides 7g
Lipides 0,5g
Fibres alimentaires 3g
Eau 63,7g
Sodium 17mg
Potassium 446mg
Calcium 38mg
Phosphore 134mg
Magnésium 21mg
Fer 1.4 mg
Vitamines A traces
Vitamines C 30mg
Vitamines E traces